Eoliennes aux États-Unis : autorisation de tuer des aigles protégés

Publié le : Last updated:

Un aigle à tête blanche lors d'une manifestation sportive aux USA © Rich Schultz /Getty Images/AFP

Un aigle à tête blanche lors d’une manifestation sportive aux USA © Rich Schultz /Getty Images/AFP

L’administration américaine propose désormais aux exploitants d’éoliennes des permis étendus les exemptant d’amende en cas de mort accidentelle d’aigles.  Cette mesure vise à favoriser le développement des énergies renouvelables alors que la question de la protection des oiseaux est un sujet sensible aux États-Unis : une entreprise a récemment  été condamnée à une amende parce que ses éoliennes ont été reconnues responsables du décès de plusieurs volatiles. On trouve des fermes éoliennes dans 39 états du pays.

De tels permis, d’une durée de 5 ans, existent depuis 2009. L’administration Obama propose  dorénavant de les accorder pour une durée de 30 années. Si des éoliennes tuent accidentellement des aigles impériaux  ou des aigles à tête blanche, 2  espèces protégées, les entreprises n’auront pas à s’acquitter des amendes normalement prévues.

Ces mesures ont été annoncées vendredi dernier par l’administration et suscitent de vives critiques de la part des défenseurs des oiseaux qui voient dans ces permis des autorisations légales de tuer des animaux protégés. Cependant, dans le Los Angeles Times, Peter Kelley, vice-président de l’association américaine pour l’énergie éolienne nuance ces critiques «  Il faudra recenser tous les moyens mis en œuvre pour préserver les aigles. Et il y aura des contrôles tous les 5 ans. Et si davantage d’aigles meurent que prévu, des mesures complémentaires devront être prises. »

Media Query: