L’usage des pesticides a baissé de près de 6% en France en 2012

Publié le : Last updated:

usage des pesticides

L’usage des pesticides a baissé de près de 6% en France en 2012
© AFP/Archives Philippe Huguen

Paris (AFP) – L’usage des produits phytosanitaires a baissé de 5,7% entre 2011 et 2012, « des résultats très encourageants », selon le ministère de l’Agriculture qui faisait lundi son point d’étape annuel du plan Ecophyto.

L’utilisation des seuls insecticides et herbicides a même reculé de 11%, précise-t-il dans un communiqué.

En 2011, le recours aux phytosanitaires avait augmenté de 2,5%.

« Les conditions du changement sont là et nous avons des solutions concrètes pour tendre vers des modèles plus durables », a souligné le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, cité dans le communiqué, et qui défend depuis son arrivée rue de Varenne le modèle agroécologique, c’est-à-dire une agriculture plus respectueuse de l’environnement.

En un an, le réseau des 1.900 fermes dites Dephy, qui visent à expérimenter des techniques économes en produits phytopharmaceutiques, ont identifié 90 systèmes de culture économes et performants. Les alternatives aux pesticides (lutte intégrée, bio-contrôle, désherbage mécanique, filets anti-insectes, etc.) sont également de plus en plus utilisées.

Pour France Nature Environnement (FNE), « la réduction de 5,7% constatée entre 2011 et 2012 est trop modeste pour être considérée comme un progrès significatif » et « ce sont, chaque année, environ 80 millions de doses de pesticides qui sont épandues sur nos champs, puis dispersées dans le sol, dans l’eau, dans l’air », rappelle la fédération dans un communiqué.

Et pour réduire efficacement l’usage des pesticides, FNE demande « la mise en place d’une incitation financière sous la forme d’un bonus-malus sur les pesticides, et la création d’un conseil stratégique aux agriculteurs indépendant de la vente de pesticides, à l’instar de la séparation qui existe entre un médecin et un pharmacien ».

Lors du précédent point d’étape du plan en 2012, Stéphane Le Foll avait laissé entendre qu’il envisageait de mettre en place une fiscalité incitative, sur la base: « moins on consomme (de pesticides), moins on paye »; mais aucune annonce concrète n’a été faite pour l’instant.

Le plan Ecophyto, lancé en 2008 après le Grenelle de l’environnement, visait initialement une réduction de moitié de l’usage des pesticides d’ici 2018. Néanmoins le gouvernement socialiste avait pris ses distances avec cet objectif chiffré, estimant qu’il valait mieux encourager de nouvelles pratiques agricoles plutôt que de fixer un chiffre « fétiche » difficile à atteindre.

© AFP

Media Query: