Le solaire, petit poucet de l’énergie aux Etats-Unis, deviendra-t-il grand?

Publié le : Last updated:

le solaire

Des panneaux solaires
© AFP/Archives Philippe Huguen

New York (AFP) – L’énergie solaire arrive bonne dernière du mix énergétique aux Etats-Unis mais elle connaît depuis l’an dernier une croissance phénoménale qui devrait se poursuivre dans les 20 années à venir.

Les énergies renouvelables représentent 12% de l’électricité générée aux Etats-Unis comparé à 38% pour le charbon, 30% pour le gaz naturel, 19% pour le nucléaire et 1% pour le pétrole, selon l’agence américaine d’informations énergétiques (EIA).

Au sein des énergies renouvelables, le solaire ne représente que 1% de l’électricité générée contre 56% pour l’hydroélectrique et 28% pour l’éolien, le reste venant de la géothermie et de la biomasse.

Depuis l’an dernier, le solaire affiche toutefois une croissance phénoménale, plus forte que toutes les autres ressources énergétiques du pays.

« Le marché du solaire a crû à un rythme de 30% en 2013 aux Etats-Unis après une envolée de 60% en 2012 », remarque Angelo Zino, analyste de S&P Capital IQ.

Et « il ne fait aucun doute que l’énergie solaire va continuer à croître de façon spectaculaire », a estimé Charles Ebinger, de la Brookings Institution.

L’EIA anticipe une croissance annuelle de 11,6% jusqu’à 2040 pour le photovoltaïque, et 3,6% pour le solaire « thermal » qui utilise la vapeur d’eau générée par de l’eau chauffée par le soleil pour activer des turbines.

Par comparaison, l’éolien devrait progresser de seulement 2% par an et le géothermique de 4%.

Charles Ebinger attribue cette accélération de la croissance au fait que « les prix des panneaux photovoltaïques ont fortement baissé ces dernières années », ce en qui fait « une énergie compétitive face aux autres renouvelables ».

Autre facteur ayant dopé la demande: la possibilité récente de financer l’équipement en panneaux solaires d’une maison par location-vente (leasing), souligne Angelo Zino: les gens paient une facture d’électricité comme avec un fournisseur classique.

Environ 55% de la demande américaine en panneaux solaires vient actuellement des centrales électriques, qui tirent la croissance. 30% viennent d’installations commerciales: magasins Wal-Mart, centres de données de Google dont les toits sont équipés de panneaux, etc. Le reste vient du secteur résidentiel.

Il reste toutefois beaucoup de freins pour que le solaire prenne une part véritablement importante de la production électrique américaine.

De lourds investissements sont nécessaires pour « construire des réseaux électriques sur de longues distances » afin de connecter l’énergie générée par les installations solaires au réseau électrique existant, note M. Ebinger.

Les parcs solaires photovoltaïques sont en effet souvent situées dans des zones peu peuplées voire dans les déserts du sud des Etats-Unis, loin des centres industriels du pays.

L’autre problème est le stockage car les batteries restent chères et très volumineuses. SolarCity, le premier fabricant de système électriques solaires aux Etats-Unis, vient d’ailleurs d’annoncer un partenariat avec le constructeur de voitures électriques Tesla pour améliorer ses options de stockage, notamment pour les résidences de particuliers.

Stephen Simko, analyste de la maison de recherche Morningstar, partage cet avis, notamment parce qu »‘avec les hydrocarbures ou le nucléaire, ou même l’hydroélectrique, vous pouvez compter sur de la génération d’électricité 24h/24, mais avec le solaire, quand il n’y a pas de soleil il n’y a pas d’électricité ».

Economiquement cela se traduit par un faible taux d’utilisation des capacités et donc une plus faible rentabilité.

« Le problème du changement climatique est réel mais en termes purement économiques, cela reste beaucoup moins cher d’utiliser des hydrocarbures », fait-il valoir.

Dépendance aux subventions

En outre, « la totalité du marché américain et international dépend des crédits d’impôts et subventions », remarque Stephen Simko, analyste de la maison de recherche Morningstar.

La Californie est le premier Etat producteur d’énergie solaire grâce à une législation et une fiscalité particulièrement favorables, suivie par l’Arizona et le New Jersey.

Le potentiel de l’énergie solaire est donc à la fois « énorme » et limité, souligne M. Zino qui s’attend à ce qu’elle représente 5% des l’électricité générée aux Etats-Unis pendant les années 2020.

Pour M. Ebinger, « d’ici 2030-35, nous pourrions obtenir 20% de notre électricité d’énergies renouvelables », toutes sources combinées.

© AFP

Media Query: