Centrale du Tricastin: arrêt d’un réacteur après une panne de carte

Publié le : Last updated:

trisastin

La centrale nucléaire du Tricastin dans la Drôme
© AFP Lionel Bonaventure

Lyon (AFP) – Le réacteur N.3 de la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme) était samedi à l’arrêt en raison d’une carte électronique défectueuse, a-t-on appris auprès de son exploitant EDF.

« Le réacteur s’est stoppé automatiquement à 04H00 ce matin après la détection d’une panne sur une carte électronique, qui est en voie d’être changée », a indiqué samedi après-midi à l’AFP un porte-parole d’EDF en confirmant une information de France Bleu Drôme-Ardèche.

« Ca risque de prendre du temps mais il n’y a aucun impact pour répondre à la demande d’électricité », a-t-il ajouté.

Cet arrêt fait suite à une série d’incidents qui ont touché ces derniers mois le site nucléaire du Tricastin, qui compte au total quatre réacteurs.

Le 31 octobre, des traces de poudre d’oxyde d’uranium, « très faiblement radioactif », avait été relevées sur le site d’Areva, spécialisée dans la conversion, l’enrichissement et la fabrication d’assemblages de combustible nucléaire, après une « légère fuite » d’un tuyau sans « aucune contamination externe », selon le groupe.

Le 7 octobre, trois salariés de la centrale nucléaire du site avaient été touchés par des effluents liquides radioactifs lors de l’explosion d’une pompe hydraulique.

Le 16 septembre, l’ASN avait annoncé avoir demandé à EDF une surveillance renforcée des eaux souterraines de la centrale nucléaire et d’identifier la cause d’une « présence anormale » de tritium, de l’hydrogène faiblement radioactif.

Europe Ecologie-les Verts réclame la fermeture en urgence de la centrale nucléaire, que le parti juge « ancestrale » et « dangereuse ».

© AFP

Media Query: