Shijiazhuang : une mégalopole chinoise se met à la cogénération

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Jilin, Chine : une femme et son enfants marchent dans les rues de Jilin lors d’un épisode de smog au nord est de la Chine en octobre 2013. © CHINA OUT AFP PHOTO

Jilin, Chine : une femme et son enfants marchent dans les rues de Jilin lors d’un épisode de smog au nord est de la Chine en octobre 2013. © CHINA OUT AFP PHOTO

Shijiazhuang est une ville de plus de 2 millions d’habitants située au nord de la Chine, dans la province de Hebei dont elle en est la capitale. Le mois dernier, elle est arrivée en tête des villes chinoises dont l’air est le plus pollué, selon le Ministère de la protection de l’environnement. La pollution provient essentiellement des centrales à charbon de la ville. Aujourd’hui, les autorités municipales tentent de faire face à cette situation qui menace la santé de ses habitants. Elles ont décidé d’utiliser la chaleur résiduelle des raffineries de la ville pour chauffer les habitations de la région, un procédé appelé cogénération. « On transforme des déchets en une mine d’or », explique le maire-adjoint Zhang Ye.

Grâce à ce projet, la ville espère diminuer de 44% sa consommation en énergie et éviter l’utilisation de près de 870 tonnes de charbon cet hiver, note BBC News. Une initiative qui permettra de lutter  contre les épisodes de smog fréquents en hiver dans cette région, lorsque les chauffages sont mis en route.

Media Query: