90 entreprises à l’origine de 2/3 des émissions anthropiques globales de gaz à effet de serre

Publié le : Last updated:

Plateforme pétrolière Al-Shaheen Ad, Qatar (25° 30' N - 51° 30' E). Le torchage consiste à bruler les gaz naturels d'un gisement de pétrole, car leur exploitation n'est pas rentable. Chaque année, les torchère sont responsables du gaspillage de 150 milliards de m3 de gaz, ce qui équivaut à 390 millions de tonnes de gaz à effet de serre, ou encore à 2% du total mondial des émissions de gaz à effet de serre émis. © Yann Arthus Bertrand/Altitude.

Plateforme pétrolière Al-Shaheen Ad, Qatar (25° 30′ N – 51° 30′ E). Le torchage consiste à bruler les gaz naturels d’un gisement de pétrole, car leur exploitation n’est pas rentable. Chaque année, les torchère sont responsables du gaspillage de 150 milliards de m3 de gaz, ce qui équivaut à 390 millions de tonnes de gaz à effet de serre, ou encore à 2% du total mondial des émissions de gaz à effet de serre émis. © Yann Arthus Bertrand/Altitude.

La crise du climat qui frappe la planète aurait été causée en grande partie par 90 entreprises seulement, qui à elles seules ont produit près de 2/3 (63%) des émissions globales de gaz à effet de serre d’origine humaine.

La plupart de ces entreprises – entreprises d’état ou sociétés par actions – produisent du pétrole, du gaz ou du charbon. Selon l’étude publiée dans le journal Climatic Change, entre 1751 et 2010, ces 90 entreprises auraient participé à l’émission de plus de 914 gigatonnes de CO2. Et la moitié des émissions estimées auraient été produites au cours de ces 25 dernières années, alors que les conséquences du réchauffement climatique étaient déjà connues.

Selon The Guardian, les experts climatiques s’accordent pour dire que cette série de données est l’effort le plus ambitieux à ce jour pour pouvoir tenir les plus gros émetteurs de gaz à effet de serres directement responsable de leurs actes – qu’ils soient du secteur privé ou public.

Cinquante de ces entreprises sont des sociétés par actions dont Chevron, Exxon, BP ou Royal Dutch Shell. Trente et une sont des entreprises d’état telles que Gazprom Russie ou Statoil Norvège. Les autres sont dirigées par des gouvernements – Chine, Corée du nord ou encore Pologne – et produisent principalement du charbon.

Émissions globales depuis 1751

Depuis 1751, près de 1 450 gigatonnes de gaz à effets de serre auraient été émises globalement. « Cette étude permet d’attirer l’attention sur le rôle d’un nombre restreint d’entreprises qui sont au cœur de notre model actuel de croissance basé sur la consommation de pétrole et l’émission de gaz à effet de serre et donc au cœur du défi qu’il nous faut relever » , note John Ashton, négociateur climat pour le Royaume-Uni durant six années.

Media Query: