Rome sous le guano

Publié le : Last updated:

guano

Les oiseaux migrateurs au dessus du dome de St Pierre à Rome en novembre 2004 © AFP PHOTO/Paolo COCCO

Rome est envahie par les oiseaux. Ces derniers laissent une trace de leur passage et couvrent de guano les rues de la Ville éternelle. Habituellement, la marie de Rome prend des mesures préventives mais l’austérité a conduit la municipalité a renoncer aux mesures employées pour faire fuir de la ville les sturnidés, un groupe de petits oiseaux migrateurs – des passereaux. Près de 4 millions d’entre eux passent par Rome tous les ans pour rallier l’Afrique. Normalement, la ville embauche une vingtaine de personnes pour éloigner les oiseaux du centre à l’aide de haut-parleurs qui diffusent les sons de leurs prédateurs naturels à l’aube et au crépuscule. Et la migration se passe sans perturber la vie des Romains. Le tout pour un budget de 40 000 euros, écrit le Guardian le 13 novembre. Mais pas cette année.

« En passant par Rome, les oiseaux volent dans la campagne alentour et se nourrissent d’olives. En conséquence, leurs déjections sont plus huileuses et deviennent dangereuses pour les scooters. Certains ont eu des accidents », explique Raffaella Mercolella, porte-parole de la ville.

Selon elle, les problèmes dus aux oiseaux cette année sont causés par des retards dans le vote du budget par le conseil municipal.  La BBC le 14 novembre se fait écho des médias italiens qui montrent des images des rues de la capitale italienne recouvertes de guano et des passants qui s’abritent sous des parapluies.

Media Query: