Le Groenland lève l’interdiction d’exploiter l’uranium

Publié le : Last updated:

uranium groenland

Fond marin et glacier au sud-est d’Ivituut, Région de Kitaa, Groenland (61°05’ N – 46°10’ O).© Yann Arthus-Bertrand

Le Groenland entre sur la voie de la prospection et l’extraction minière d’uranium. en effet, une loi qui, depuis 25 ans,  interdisait la prospection minière sur l’uranium au Groenland vient d’être abrogée par le Parlement du territoire autonome le 24 octobre (le Groenland, ancienne colonie danoise, n’est que paritellement indépendant).  Cette décision offrirait l’avantage de réduire la dépendance du territoire à la pêche et aux subventions danoises mais elle ouvre son sous-sol aux compagnies étrangères, ce qui n’est pas sans risque pour le petit territoire peuple de 56 000 personnes seulement. Le Parlement a voté cette mesure à 15 voix pour et 14 contre, rapporte le site DW le 25 octobre.

Un vote serré sur l’uranium

Ce vote de jeudi 24 octobre n’est encore que le premier pas d’une série de mesures destinées à accueillir des compagnies minières pour exploiter l’uranium ainsi que les terres rares utilisées dans la fabrication de produits high tech. Une opportunité pour l’emploi et l’économie, affirment les partisans de la levée de l’interdiction.

Le Premier Ministre du Groenland, Aleqa Hammond, a  ainsi défendu la mesure: « avec le chômage et le coût de la vie, notre économie est à un tournant. Il est nécessaire de revoir notre politique de tolérance zéro envers l’uranium. »

Plusieurs firmes minières sont d’ores et déjà intéressées par ces opportunités tandis que les écologistes s’inquiètent des conséquences de l’arrivée de mines dans la région.

Media Query: