Noyade d’un bébé tigre et fausse couche de panda dans les zoos britanniques

Publié le : Last updated:

La tigresse Melati au zoo de Londres le 20 mars 2013 © AFP/Archives Carl Court

La tigresse Melati au zoo de Londres le 20 mars 2013
© AFP/Archives Carl Court

Londres (AFP) – La Grande-Bretagne a accumulé les mauvaises nouvelles sur le front animalier avec les annonces mardi de la noyade d’un bébé tigre au zoo de Londres et la fausse couche du panda géant Tian Toan à celui d’Édimbourg.

Le premier bébé tigre à voir le jour au zoo de Londres depuis dix-sept ans avait ému le royaume il y a trois semaines d’autant qu’une vidéo montrant l’accouchement avait été tournée en caméra cachée. Samedi, les gardiens du zoo ont retrouvé son corps sans vie au bord de bassin de l’enclos qu’il partageait avec sa mère Melati, une tigresse de Sumatra.

Une autopsie pratiquée le lendemain a conclu à la mort par noyade.

« Nous avons le cœur brisé. Passer de l’excitation autour de sa naissance à ça en seulement trois semaines nous laisse ravagés », a commenté l’un des responsables du zoo, Malcolm Fitzpatrick au moment de dévoiler l’information mardi.

« Melati peut être un animal très nerveux et on ne voulait pas prendre le risque de changer son environnement, de peur qu’elle attaque ou abandonne son bébé », a déclaré Malcolm Fitzpatrick pour justifier le fait que la famille tigre n’ait pas été transférée dans un enclos sans bassin.

A Edimbourg, l’heure était aussi à la tristesse avec la confirmation que Tian Tian (« chérie » en chinois) ne portait plus de bébé. Inséminée artificiellement en avril, la femelle panda est bien tombée enceinte selon ses gardiens mais aurait fait une fasse-couche « sur le tard ».

« On est tous très tristes de la tournure des événements après avoir attendu tant de semaines », a commenté Chris West, président de la société zoologique royale d’Ecosse.

C’est une nouvelle déception pour le Royaume-Uni qui attend toujours la première naissance sur son sol d’un panda depuis que Tian Tian et son compagnon Yang Guang, alias « lumière du soleil », sont arrivés de Chine en décembre 2011 par Boeing 777.

Espèce menacée d’extinction, les pandas géants, dont on sait qu’ils sont peu portés sur la chose, ont un taux de reproduction très faible, y compris dans leur milieu naturel, dans les montagnes du sud-ouest de la Chine.

© AFP

 

Media Query: