Recyclage des déchets: la région PACA parmi les cancres

Publié le : Last updated:

La région Provence-Alpes-Côte d'Azur continue à progresser en matière de recyclage des emballages ménagers, mais reste avant-dernière du classement français juste devant la Corse, avec une performance de 36,2 kilos par habitant et par an, a indiqué mardi l'organisme Eco-emballages. © AFP/Archives Jean-Francois Monier

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur continue à progresser en matière de recyclage des emballages ménagers, mais reste avant-dernière du classement français juste devant la Corse, avec une performance de 36,2 kilos par habitant et par an, a indiqué mardi l’organisme Eco-emballages.
© AFP/Archives Jean-Francois Monier

Nice (AFP) – La région Provence-Alpes-Côte d’Azur continue à progresser en matière de recyclage des emballages ménagers, mais reste avant-dernière du classement français juste devant la Corse, avec une performance de 36,2 kilos par habitant et par an, a indiqué mardi l’organisme Eco-emballages.

Le nombre de tonnes d’emballages ménagers recyclés (plastique, acier, aluminium, briques, cartons, bouteilles en verre), 175.034 tonnes en 2012, a progressé de 4,75% sur un an en région PACA grâce aux efforts de 948 communes et de onze centres de tri de la région, selon des chiffres régionaux présentés à Nice devant la presse.

Mais cela reste nettement en dessous de la moyenne nationale de 50 kg recyclés chaque année par personne, ou de la performance d’autres régions particulièrement vertueuses comme la Franche-Comté (66 kg recyclés par habitant).

Les départements de la région PACA affichent des chiffres très variés : 26,4 kg recyclés par habitant dans les Bouches-du-Rhône par exemple, 42,9 kg dans les Alpes-Maritimes, mais davantage dans des endroits moins densément peuplés.

Le profil national du bon trieur est en effet plutôt « âgé, rural et propriétaire d’un pavillon », souligne Richard Quemin, directeur régional Eco-Emballages pour le Sud-Est. Il admet que le défi reste surtout à relever dans les villes où se concentrent les logements collectifs et chez les jeunes.

L’organisme tente constamment d’affiner la dotation en bacs de tri à l’extérieur ou l’intérieur des immeubles. Il déploie aussi sur le terrain des « ambassadeurs du tri », encore trop peu nombreux, qui vont voir les particuliers.

La région PACA est notamment nettement en dessous de la moyenne nationale pour le tri de verre recyclé par habitant en 2012 (20,8 kg contre 30,5 kg en France

Lorsqu’il est déposé dans un bac à ordures ménagères, le verre résiste plus de 4.000 ans avant d’être éliminé, insiste Eco-Emballages.

Le taux de recyclage des emballages a stagné à 67% en 2012 pour l’ensemble de la France et n’a progressé que d’un point par an en moyenne sur les dix dernières années, a rappelé Richard Quemin. L’objectif du Grenelle de l’environnement est d’atteindre 75% en France en 2016.

Eco-Emballages est une entreprise privée agréée par l’Etat, chargée depuis 1992 de financer la collecte, le tri et le recyclage des emballages ménagers. Le « point vert » sur les emballages constitue une garantie de l’engagement des entreprises pour limiter l’impact environnemental des emballages.

Media Query: