Entente cordiale dans les Balkans pour protéger une espèce menacée de lynx

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Entente cordiale dans les Balkans pour protéger une espèce menacée de lynx

Hanau, Allemagne: un Lynx (Lynx lynx), cousin du Lynx des Balkans, assis dans son enclos du parc de Hanau Klein-Auheim, en Allemagne en septembre 2012. AFP PHOTO / ARNE DEDERT GERMANY OUT

Seuls 60 lynx des Balkans vivent encore à l’état sauvage. Pour les protéger, l’Albanie, la Macédoine, le Kosovo et le Monténégro se sont associés pour créer le premier programme de conservation de l’espèce dans cette région. Un programme qui porte ses fruits.

Le lynx des Balkans ne connaît pas les frontières. Son terrain de chasse peut s’étendre sur plus de 500 kilomètres carrés. Menacée par le braconnage, la chasse et la destruction de son habitat, on pensait l’espèce disparue depuis les années 1940. Mais en 2007 un lynx des Balkans est de nouveau aperçu en Macédoine. Se lance alors le Balkan Lynx Recovery Program qui vise à protéger l’espèce. Désormais, 3% du territoire de l’Albanie ont été désigné comme réserve naturelle pour participer à la protection de l’espèce, d’autres régions en Macédoine sont également en voie de protection. Les scientifiques pensent qu’une soixantaine d’animaux vivent désormais entre ces deux pays et qu’il est fort probable que ces animaux se déplacent en direction du Kosovo et du Monténégro. Pour Aleksandër Trajçe, chargé de projet pour le Balkan Lynx Recovery Program, « nous somme optimistes. Lorsque nous avons débuté il y a quelques années de cela, nous ne savions pas si l’espèce existait encore ou pas. Nous avons parcouru un long chemin depuis le début du programme ». Un beau projet de conservation, donc, dans une région du globe souvent pointée du doigt pour les conflits qui y ont eu lieu.

Media Query: