Des manifestants font reculer les autorités chinoises sur un projet nucléaire

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Des manifestants font reculer les autorités sur un projet nucléaire

Vapeur d’eau sortant d’une cheminée de refroidissement d’une centrale à Pékin – Chine © AFP PHOTO/Frederic J. BROWN

Les autorités chinoises ont annoncé renoncer à un projet d’usine de transformation de l’uranium à une centaine de kilomètres de Hong Kong suite à des manifestations. Cette usine d’enrichissement d’uranium aurait dû fournir la moitié du combustible nécessaire aux centrales chinoises. Samedi 14 juillet, après un vendredi de manifestations, les autorités de la ville de Jiangmen ont annoncé l’annulation du projet. Les opposants reprochaient aux autorités de n’avoir ouvert que pendant 10 jours et de manière trop discrète une consultation sur le projet tandis que les citoyens n’avaient pas leur mot à dire sur le site de l’implantation de cette usine. « Les manifestations à Jiangmen s’inscrivent dans une série de mouvement sociaux liés aux risques environnementaux, ce qui pourrait frustrer les ambitions chinoises en matière d’énergie nucléaire. La catastrophe de Fukushima en 2011 a, aussi en Chine, suscité l’anxiété alors que le pays envisage d’étendre son parc nucléaire civil afin de réduire sa dépendance au charbon. Le gouvernement voudrait que, d’ici à 2020, 5 % de l’électricité provienne du nucléaire contre à peine 2 % aujourd’hui », écrit le New York Times le 13 juillet.

Media Query: