L’Europe, responsable d’un tiers de la déforestation liée au commerce international

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

L’europe, responsable d’un tier de la déforestation liée au commerce international

Sur l’île de Bornéo, les palmiers à huile remplacent les forêts tropicales vierges à un rythme croissant, et ces plantations entraînent la perte de 80 % de la flore d’origine et de 80 à 90 % des espèces animales, comme l’orang-outan. La demande mondiale pour l’huile de palme est la principale cause de déforestation dans certaines parties de l’Asie. Au début de l’année 2010, il y avait 7,9 millions d’hectares plantés contre 600 000 en 1985, ainsi que 1,9 million d’hectares en attente de plantation. L’archipel indonésien est devenu le premier producteur mondial d’huile de palme en 2008, devant la Malaisie. En 2011, le gouvernement indonésien a adopté un moratoire de deux ans sur les déboisements de nouvelles forêts destinés à cette culture. La demande mondiale pour cette matière première augmente rapidement car elle entre dans la composition de beaucoup de produits alimentaires, mais aussi dans celle des détergents et des cosmétiques. De plus en plus utilisée pour la fabrication d’agrocarburants, cette huile alimentaire pourrait devenir trop chère pour les consommateurs pauvres des pays en voie de développement. Dans l’Union européenne, l’utilisation de la moitié de la production d’huile de colza pour produire des agrocarburants contraint les pays membres à importer davantage d’huile de palme et de soja pour la consommation humaine. Yann Arthus Bertrand/Altitude

Loin devant les Etats-Unis, le Japon et la Chine, l’Europe est responsable à elle seule de 36% de la déforestation liée au commerce international.

Un rapport intitulé « l’impact de la consommation de l’Union européenne sur la déforestation », publié ce mardi par un consortium d’instituts montre que l’Union Européenne a importé et consommé l’équivalent de 9 millions d’hectares de terres en produits issus de la déforestation entre 1990 et 2008. En comparaison, l’Amérique du nord en aurait importé et consommé 1,9 millions d’hectares et l’Asie de l’Est environ 4,5 millions. Près de 36% des productions végétales et animales associées à la déforestation tropicale sont ainsi exportées vers l’Union Européenne note Le Monde. La France serait notamment le troisième importateur mondial de soja brésilien. Rappelons que l’Union Européenne s’est fixée pour objectif de réduire de moitié la déforestation dont elle est responsable d’ici à 2020.

Media Query: