Nouvelle espèce d’oiseau découverte dans la capitale cambodgienne

Publié le : Last updated:

New flame-headed bird species found in Cambodia capital

Un oiseau découvert à Phnom Penh, au Cambodge, le 26 juin 2013 © Birdtour Asia/AFP James Eaton

Phnom Penh (AFP) – Une nouvelle espère de passereau à la tête couronnée de plumes orangées a été découverte dans la capitale cambodgienne, a annoncé mercredi l’organisation Wildlife Conservation society (WCS) dans un communiqué, notant que son habitat était en danger.

Le « Orthotomus chaktomuk » (ou couturière cambodgienne) a été trouvé dans plusieurs endroits à Phnom Penh et autour de cette ville de près de 1,5 million d’habitants.

L’oiseau est reconnaissable à son « plumage distinctif » gris, roux et blanc, et à son « cri sonore », a noté WCS qui partage cette découverte avec BirdLife International et d’autres scientifiques.

« La découverte moderne d’une espèce non décrite d’oiseau à l’intérieur d’une ville très peuplée (…) est extraordinaire », a commenté Simon Mahood, de WCS. « La découverte indique que de nouvelles espèces d’oiseaux peuvent être trouvées dans des lieux familiers et surprenants ».

La couturière cambodgienne vit dans des buissons denses de plaine, peu présents à Phnom Penh, mais communs autour de la capitale, où de « nombreux » individus vivent.

« Je pense que nous pourrions avoir cet oiseau également dans d’autres parties du pays », a indiqué à l’AFP Hong Chamnan, du service cambodgien des Forêts qui a travaillé avec les scientifiques.

Malgré tout, l’équipe scientifique recommande le classement du volatile comme « quasi-menacé » sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). Parce que « son habitat décline » et qu’il pourrait être encore plus touché par le développement agricole et urbain, selon le communiqué.

« L’Asie abrite une concentration spectaculaire d’oiseaux, mais est également soumise à des menaces grandissantes, depuis des projets de développement à large échelle à la chasse », a souligné Steve Zack, spécialiste de la conservation des oiseaux à WCS.

« Un travail supplémentaire est nécessaire pour mieux comprendre la répartition et l’écologie de cette nouvelle espèce passionnante pour déterminer ses besoins de conservation ».

La région du Grand Mékong (Vietnam, Cambodge, Laos, Thaïlande, Birmanie et province chinoise du Yunnan) est particulièrement riche en biodiversité et de nouvelles espèces y sont découvertes chaque année. Plus de 120 avaient ainsi été identifiées en 2011.

© AFP

Media Query: