Vandalisme en hausse dans les parcs nationaux aux USA

Publié le : Last updated:

Recrudescente des tags dans les parcs nationaux aux USA

Le sommet d’un cactus dans un désert américain © David McNew/Getty Images/AFP

Les agents des parcs nationaux américains ont constaté une augmentation des tags et graffitis qu’ils s’expliquent par le rôle des réseaux sociaux. Ainsi dans le parc national de Saguaro, ce sont 45 graffitis qui ont été recensé en mai, dont une quinzaine sur des cactus emblématiques de la région. Des actes de vandalisme similaires ont été observés dans d’autres parcs nationaux américains et semblent en pleine recrudescence, rapporte le New York Times le 4 juin. Le nettoyage coute plusieurs centaines voire milliers de dollars. Selon Lorna Lange, porte-parole du parc de Joshua Tree, les réseaux sociaux et le fait de poster en direct des images joue un rôle dans l’augmentation de ce phénomène : « auparavant, les gens auraient peint quelque chose sur le roc et personne ne l’aurait su avant qu’une autre personne ne le remarque. Avec les médias sociaux, les gens prennent des photos de ce qu’ils ont fait ou de ce qu’ils ont vu ». Des personnes à l’origine de ces dégradations ont pu être retrouvées grâce à des photos qu’elles ont parfois elles-mêmes publiées sur des réseaux sociaux.

Media Query: