Risque d’OGM: Tokyo suspend en partie ses importations de blé américain

Publié le : Last updated:

Risque d'OGM: Tokyo suspend en partie ses importations de blé américain

Champs de blé aux Etats-Unis, en mai 2011 © Getty Images/AFP/Archives Scott Olson

TOKYO – (AFP) – Le Japon a suspendu une partie de ses importations de blé en provenance des Etats-Unis après la découverte de céréales génétiquement modifiées dans une exploitation de l’Oregon, a annoncé un officiel japonais vendredi.

Le ministère japonais de l’Agriculture a indiqué que cette suspension portait sur 25.000 tonnes de blé tendre « Western White », une variété cultivée dans cet Etat du nord-ouest des Etats-Unis.

« Aussi longtemps que cette situation demeurera inchangée, nous n’aurons pas d’autre choix que d’éviter de commander ce produit », a déclaré un responsable du ministère qui demande aux autorités américaines « de communiquer dès que possible des informations sur cet incident ».

Le Japon importe annuellement cinq millions de tonnes de blé, dont 60% des Etats-Unis. Ses importations représentent 90% de sa consommation totale.

L’archipel n’autorise pas l’importation de blé génétiquement modifié.

Le Département américain de l’Agriculture a annoncé mercredi la découverte de ce blé génétiquement modifié. La production commerciale de ce type de céréale n’est pas autorisé par les autorités fédérales.

« Nous prenons les choses très au sérieux et avons ouvert une enquête », a déclaré Michael Firko, un responsable du Département de l’agriculture.

A Bruxelles, la Commission européenne a demandé jeudi à ses Etats membres de vérifier leurs importations de blé en provenance des Etats-Unis.

S’il s’avérait que des lots contiennent du blé génétiquement modifié, la Commission a recommandé à ses 27 membres de ne pas les mettre sur le marché.

Cette variété de blé tendre représente environ 80% du blé importé des Etats-Unis par les pays de l’Union européenne.

© AFP

Media Query: