12 nouvelles réserves de biosphère reconnues par l’Unesco, dont 2 en France

Publié le : Last updated:

12  nouvelles  réserves de biosphère reconnues par l’Unesco, dont 2 en France

Territoire de biosphère Mont-Viso (France) © Unesco

L’Unesco vient d’ajouter 12 nouveaux sites à son réseau mondial des réserves de biosphère, ce qui porte à 621 le nombre de site ayant ce statut. Ces réserves doivent « servir de lieux d’expérimentation des diverses approches de gestion intégrée de la biodiversité et des ressources terrestres, marines, côtières, ainsi que des ressources en eau douce. Les réserves sont aussi des sites d’expérimentation et d’apprentissage du développement durable », écrit l’Unesco dans un communiqué le 28 mai. Le Royaume-Uni a demandé à ce que le site de Loch Druidibeg soit retiré de cette liste. Parmi les nouveaux sites, deux se trouvent en France, les Marais Audomarois autour de Saint-Omer et le Territoire de biosphère du Mont-Viso pour ses lacs d’altitude et ses espèces endémiques. Les autres sites retenus sont, au Kazakhstan, la zone humide d’Alakol qui sert d’étapes aux oiseaux migrateurs. La forêt de genévriers de Ziarat au Pakistan, les forêts littorales de Gochang en Corée du Sud avec leurs activités de récolte du sel, l’île couverte de forêt tropicale de Grande Nicobar en Inde, habitée par les tribus Shompen et Nicobarese. L’Ile des Serpents-Mont Laotie en Chine, le massif de Cajas en Equateur et les Montviso dans les Alpes italiennes. Quant à elle, l’Espagne voit ce statut reconnu pour 3 sites : Mariñas Coruñesas e Terras do Mandeo, en Galice, le site royal de San Ildefonso-El Espinar et les terres de l’Ebre en Catalogne.

Media Query: