Panneaux solaires : la fiabilité en question

Publié le : Last updated:

Panneaux solaires, la fiabilité en question pourrait menacer la filière

Des panneaux solaires en Chine © AFP PHOTO / FILES / Ed Jones

La question de la qualité et de la fiabilité des panneaux solaires est posée suite à différents incidents ainsi qu’à leur rapide dégradation dans certains cas. Le New York Times du 26 mai se demande si ce problème de fiabilité ne nuira pas à cette industrie qui pèse 77 milliards de dollars au niveau mondial. En effet, la couche de protection des panneaux peut se dégrader, des incidents font état de panneaux qui prennent feu.

Dans quelle mesure ? Le quotidien américain affirme que l’industrie ne dispose pas, au niveau mondial, de chiffres sur la proportion des produits défectueux. Ce qui fait craindre une crise de la qualité des produits à l’avenir puisque de plus en plus de ces panneaux, dont la durée de vie normale est d’une vingtaine d’année, ont été installés ces dernières années. Le quotidien new yorkais a interrogé Dave Williams, responsable chez Dissigno, basé en Californie et qui gère des panneaux photovoltaïques : « je ne voudrais pas être alarmiste, mais je pense qu’à terme la qualité va poser une menace sur le secteur. Les matériaux et les modules changent tous les jours, de plus les fabricants sont réticents à partager leurs informations. »

En cause, le fait qu’une partie de la production provienne de Chine où les entreprises réduisent au maximum les coûts. Alors même que le secteur fait face à une importante concurrence et à une baisse des prix de production et de vente. De grandes marques du secteur font appel à des sous-traitants, ont recours à des matériaux bon marché et perdent le contrôle sur la qualité de leurs produits… Selon des audits réalisés durant un an et demi par SolarBuyer, une firme basée dans le Massachusetts, entre 5.5 % et 22 % des panneaux solaires venus de Chine ne sont pas fiables. Et ce problème ne semble pas lié uniquement aux produits venus de l’Empire du Milieu puisque même les firmes américaines ou européennes y sont confrontées.

Bob Hopper, chargé de développement chez Enfinity, un opérateur de panneaux solaires en Amérique et en Europe explique : « même une dégradation minime de la production d’électricité peut avoir d’importantes répercussions au niveau économique. » La conséquence principale de cette mauvaise qualité se trouve dans la réduction de l’efficacité des installations solaires qui sont alors en sous-capacité. Cela a poussé cette entreprise a cesser de s’approvisionner en Chine. Près de 80 % des 30 000 installations solaires contrôlées par Meteocontrol ne fonctionnerait pas au maximum de leurs capacités.

Pour le moment, en France, les professionnels du secteur contactés, à savoir le syndicat des énergies renouvelables (SER), le Syndicat des Professionnels de l’Energie Solaire (Enerplan), Certisolis qui se charge de la Certification photovoltaïque ou encore l’ Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) ne sont pas en mesure d’apporter des précisions sur ce sujet.

Media Query: