Manifestations contre la firme Monsanto et les OGM dans plusieurs villes européennes

Publié le : Last updated:

Manifestations contre la firme Monsanto et les OGM dans plusieurs villes européennes

Des militants réalisent un sit-in contre le géant américain de l’agrochimie Monsanto, le 25 mai 2013 à Paris © AFP Fred Dufour

PARIS – (AFP) – Des milliers de personnes ont manifesté samedi dans plusieurs villes européennes, notamment aux Pays-Bas, en France, en Autriche et en Allemagne, pour protester contre le géant américain de l’agrochimie Monsanto, et plus généralement contre les OGM, pesticides et autres produits chimiques.

A Paris, plusieurs centaines de protestaires de tous âges s’étaient rassemblés pour un sit-in sur la place du Trocadéro dans le cadre d’une « mobilisation citoyenne mondiale » initiée via les réseaux sociaux par le mouvement Occupy-Monsanto, a constaté un journaliste de l’AFP.

Portant pour la plupart des autocollants « Vade retro Monsanto », les protestataires, de tous âges, parfois venus avec des enfants, réclamaient un étiquetage obligatoire des produits contenant des organismes génétiquement modifiés (OGM).

« OGM, ni dans nos champs ni dans nos assiettes », proclamait ainsi une pancarte; « Monsanto pille et tue les paysans et la planète », pouvait-on lire sur une autre.

A Strasbourg (est), entre 350 et 450 manifestants ont défilé de la place du Parlement européen au centre-ville.

Aux Pays-Bas, les rassemblements ont réuni, selon les organisateurs, plus de 4.000 personnes, en particulier à Wageningen, centre de l’industrie agroalimentaire situé dans l’est du pays et surnommé la « Food Valley ».

Les manifestants (3.000 selon l’organisation) ont déposé des gerbes devant les bureaux de Monsanto en brandissant des pancartes clamant « Monsanto tue », « Sauvez la biodiversité ». A Amsterdam, ils étaient 1.200 à manifester sur le Dam, la place centrale.

A Vienne, en Autriche, quelques centaines de personnes avaient sorti écharpes et bonnets pour défiler dans le centre-ville, malgré la fraîcheur des températures, avec des pancartes indiquant « Non aux OGM », « Stop Monsanto ».

Ils étaient également environ 300 à manifester sous une pluie battante à Berlin, et autant à Munich.

A ce jour, deux OGM seulement ont été autorisés à la culture dans l’Union européenne : la pomme de terre Amflora, développée par le groupe allemand BASF, qui s’est avérée un échec commercial, et le maïs OGM MON 810 produit par Monsanto.

La culture du MON 810 a été autorisée en 1998 pour 10 ans. Monsanto a demandé le renouvellement de ce permis en 2007, mais le processus d’autorisation est gelé en raison de l’hostilité de plusieurs Etats.

Huit pays européens –France, Allemagne, Luxembourg, Autriche, Hongrie, Grèce, Bulgarie et Pologne– ont même adopté des clauses de sauvegarde pour interdire sur leurs territoires la culture des OGM autorisés.

© AFP

Media Query: