Réduction des émissions industrielles de gaz à effet de serre en Europe

Publié le : Last updated:

emissions europe reduction charbon

Centrale au charbon dans l’est de la France, Blénod-lès-Pont-à-Mousson -2013 © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Les émissions de CO2 issues des secteurs économiques soumis au système d’échange de quotas d’émission ont diminué de 2 % en Europe 2012 par rapport à 2011. Sont concernées par ce mécanisme les 12 000 centrales électriques et usines ainsi que les compagnies aériennes. En tout ce sont 1 8867 millions de tonnes équivalents CO2 qui ont été rejetées dont 84 millions pour le transport aérien européen. C’est ce que rapporte l’Union européenne dans un communiqué le 16 mai.

Connie Hedegaard, membre de la Commission chargée de l’action pour le climat, pointe une ambiguïté à propos de ces bons résultats : « La bonne nouvelle est que les émissions ont à nouveau diminué en 2012. La mauvaise nouvelle est que le déséquilibre de l’offre [de quotas d’émission] par rapport à la demande s’est encore accentué, principalement en raison du niveau record d’utilisation des crédits internationaux. En début de phase 3, on constate un excédent de près de deux milliards de quotas. Cela met en évidence la nécessité pour le Parlement européen et le Conseil d’agir rapidement en ce qui concerne le report de l’allocation de quotas ». En effet, il existe une surabondance de quotas. Ainsi, les entreprises bénéficient d’excédents de quotas et ces derniers ont doublé en un an passant de 950 millions de tonnes en 2011 à près de 2 milliards à la fin de l’année 2012. Une des critiques le plus souvent formulées à l’encontre du système européen d’échange des quotas d’émissions est le fait que les droits à émettre et les quotas ont été attribués en trop grande quantité et gratuitement, ce qui n’inciterait pas les entreprises à réduire leurs rejets ou à investir suffisamment dans des technologies plus propres.

Media Query: