Moins de forêts, moins d’eau donc moins d’énergie

Publié le : Last updated:

Moins de forêts, moins d’eau donc moins d’énergie

La première partie du barrage de Belo Monte au Brésil en mai 2012. Ce barrage hydroélectrique est en cours de construction © AFP PHOTO/Evaristo SA

La réduction des précipitations causée par la déforestation menace la production d’électricité des barrages situés dans les régions tropicales. Une étude publiée dans la revue Pnas montre qu’en 2050 le barrage de Belo Monte pourrait produire 40 % d’électricité de moins que prévu, rapporte la BBC le 14 mai. Très controversé, ce barrage encore en construction sera le 3e plus grand barrage au monde. En effet, la déforestation altère la production de nuages et donc la pluie issue de l’évapotranspiration de la végétation en milieu tropical, une pluie qui alimente les cours d’eau. « Nous avons maintenant des preuves solides que la capacité du Brésil a générer de l’électricité dépend de la préservation de ses forêts. Ces résultats ne se limitent pas au Brésil – la couvert forestier peut affecter la production d’énergie dans les régions tropicales humides d’Amazonie, mais aussi en Afrique et en Asie du sud-est », estime le Docteur Daniel Nepstad qui a co-écrit cette étude.

Media Query: