Les rhinocéros du parc Limpopo au Mozambique sont tous morts

Publié le : Last updated:

Les rhinocéros du parc Limpopo au Mozambique sont tous morts

Parc National de Tsavo, Kenya: La carcasses d’un rhinocéros noir mutilé par des braconniers gis au sol dans le parc national de Tsavo à 300 kilomètres au sud est de Nairobi. © AFP PHOTO/STRINGER

Les quinze derniers rhinocéros du parc national du Limpopo au Mozambique ont été tués le mois dernier. Les 300 individus qui peuplaient le parc en 2002 sont donc désormais tous morts, victimes du commerce international de cornes de rhinocéros.

Ce sont des braconniers qui ont tués les derniers rhinocéros présents dans le parc. Mais cette fois-ci, et ce n’est pas un cas isolé, ils ont bénéficié du concours de plusieurs gardes-chasse en charge de la réserve. Si ces derniers, au nombre de trente, seront rapidement conduits devant la justice, la situation est intenable. Selon Kelvin Ali, Directeur du programme criminalité faunique et sensibilisation des consommateurs d’IFAW (Fonds mondial pour la protection des animaux) « le fait qu’une population entière de rhinocéros ait été exterminée dans le cadre d’une initiative de conservation majeure avec le concours d’agents de protection de la faune sauvage montre bien que les braconniers ne reculent devant rien pour obtenir leur butin ». Depuis janvier 2013, quelque 180 rhinocéros du parc Kruger en Afrique du Sud ont été tués, 249 pour le pays tout en entier. La demande en corne émane principalement du Vietnam et de l’Indonésie, où elle est considérée à tort comme aphrodisiaque ou utilisée dans la médecine traditionnelle note IFAW.

Media Query: