Un barrage de castor stoppe une fuite de pétrole

Publié le : Last updated:

Un barrage de castor stoppe une fuite de pétrole

Etats-Unis, Washington: deux castors du Canada inspectent le barrage de leur nouvel enclos au Smithsonian National Zoo de Washington en août 2012.

Un groupe de 6 castors aurait eu un rôle clefs dans le confinement d’une fuite de pétrole survenue fin mars près de Salt Lake city aux Etats-Unis.

Plus de 100 000 litres de pétrole se sont écoulés lors de la fuite d’un pipeline qui relie Salt Lake City à Spokane en traversant le parc de Williard Bay. Les barrages construits par les castors ont permis de confiner une grande partie du pétrole et de protéger la baie de toute pollution. Les six animaux recueillis par le centre de réhabilitation de la région ont tous été brulés par la fuite. La plupart n’ont plus de fourrure et la survie de certains d’entre eux n’est pas encore assurée. Selon Phil Douglas, porte-parole du Département de Ressources Sauvages, les castors jouent un rôle important dans la protection des autres animaux et plantes. Leurs barrages permettent de garder l’eau fraiche pour les truites et de rendre leur environnement plus propice à la croissance des plantes.

C’est la troisième fuite de pétrole pour l’entreprise Chevron dans l’Utah en 3 ans. Selon le Huffington Post, l’état de l’Utah est en train d’étudier la qualité des eaux autour de la fuite pour analyser son impact sur la population et la faune sauvage de la région. Le pipeline restera à l’arrêt tant que les conséquences de cette fuite ne seront pas déterminées.

Media Query: