Ramer ou marcher à Venise pour défendre l’environnement

Publié le : Last updated:

Ramer ou marcher à Venise pour défendre l'environnement

Des bateaux à moteur à Venise © AFP/Archives Andrea Pattaro

VENISE – (AFP) – Tout le monde circulait à pied ou en barque à rames dimanche à Venise : pour la première fois les autorités municipales ont décrété l’arrêt du trafic de barques à moteur sur le Grand Canal, afin de sensibiliser à la protection de l’environnement.

Les embarcations à moteur étaient prohibées de 8H00 GMT jusqu’à 13H00 GMT sur le principal axe maritime de la Lagune, qui n’était parcouru que par des embarcations non polluantes et silencieuses dont beaucoup de barques traditionnelles, un spectacle inédit pour touristes et résidents.

Une exception avait été faite pour le transport public et les services de nettoyage de cette ville qui compte à peine 60.000 habitants mais reçoit 20 millions de visiteurs par an.

L’arrêt du trafic concernait aussi les voitures dans la grande ville industrielle de Mestre, située juste à côté de Venise, et ce jusqu’à 16H00 GMT. Une « marche » avait été organisée autour de la gare pour se réapproprier une zone gangrénée par le trafic de drogue et la prostitution.

L’opération a rencontré un grand succès grâce aussi au soleil qui resplendissait sur Venise et tout le littoral adriatique.

« Cette journée témoigne de l’engagement de l’administration locale dans la lutte contre les remous provoqués par les bateaux (qui endommagent les façades et fondations des immeubles bordant les canaux, ndlr) et la pollution », a expliqué Ugo Bergamo, conseiller municipal en charge du transport.

Son collègue Pierfrancesco Ghetti, en charge de la programmation, a souhaité que Venise, déjà considérée comme une ville « durable », devienne aussi « smart », une « ville intelligente », pour son utilisation de technologies et moyens de transport de moins en moins polluants.

Un défilé de bateaux hybrides, électriques et à rames, a eu lieu dans la matinée et pendant toute l’interruption du trafic des barques à moteur, un service gratuit pour passer en gondole d’un bord à l’autre du Canal était organisé.

© AFP

Media Query: