La pollution aux particules fines entrave la croissance des coraux

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

La pollution aux particules fines entrave la croissance des coraux

Barrière de corail, Queensland, Australie (16°55’ S – 146°03’ E). Yann Arthus-Bertrand/Altitude

Des chercheurs viennent de montrer que la pollution de l’air par les particules fines freine la croissance des coraux. En effet, les cendres volcaniques, la suie et les aérosols refroidissent la température des eaux de surface de l’océan ; les végétaux qui composent les coraux sont aussi moins exposés à la lumière du soleil qui sert à la photosynthèse. C’est ce qui ressort d’une étude sur les coraux au large de Belize et du Panama entre 1880 et 2000, rapporte la BBC le 8 avril. Toutefois, cet effet n’est pas que négatif : il tempère le réchauffement des eaux de surface. « Il est très délicat de dire ce que ces coraux seraient devenus si ces aérosols n’étaient pas dans l’atmosphère. Peut-être justement, cela les a protégé du blanchiment thermique », s’interroge Lester Kwiatkowski qui a conduit cette étude publié dans le journal Nature Geoscience.

Media Query: