Moules contre homards

Publié le : Last updated:

Moules vs. Homard Atlantique Sud Tristan da Cunha

FRANCE, Le Kremlin-Bicêtre : Des moules sont étalées dans un supermarché en décembre 2012. © AFP PHOTO / JOEL SAGET

Une invasion de moules menace l’économie de la communauté la plus isolée du monde, Tristan da Cunha, située dans l’Atlantique sud.

Ces moules originaires de la méditerranée sont capables de voyager des milliers kilomètres en s’accrochant sur les coques des bateaux. Si elles envahissent les site locaux de production des homard, elles pourraient menacer l’économie de l’île qui repose à 80% sur cette activité.

Les moules sont arrivées l’année dernière sur la coque d’un bateau qui a fait naufrage au large de l’île. Elles ont depuis réussi à survire et à se reproduire. La moule de méditerranée (Mytilus galloprovincialis) est classée par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature sur la liste des pires « 100 espèces invasives » au monde.

Selon Sue Scott, biologiste marin, le fait que ces moules aient survécu « est une mauvaise nouvelles. Elles pourraient coloniser de grands espaces et menacer les populations de homard ». Les revenus de la pêche au homard sur l’île, qui est certifiée durable par le Marine Stewardship Council, suffit tout juste à ses 300 habitants. Selon Le Guardian, cette invasion est une menace économique et écologique, l’île étant inscrite au patrimoine mondial avec deux espèces endémiques d’oiseaux.

Media Query: