Le Guen veut des mesures fortes pour sortir du diesel

Publié le : Last updated:

Le Guen veut des mesures fortes pour sortir du diesel

Le député socialiste Jean-Marie Le Guen le 18 juin 2012 devant l’Assemblée nationale © AFP/Archives Thomas Samson

PARIS – (AFP) – Le député PS Jean-Marie Le Guen, inquiet des premières annonces du gouvernement en faveur de la qualité de l’air, a appelé jeudi à « des mesures fortes » pour sortir du diesel, un « impératif de santé publique ».

Dans un communiqué, l’élu parisien et médecin de formation évoque de « premières informations » sur le plan gouvernemental qui « l’interpellent et l’inquiètent ».

Delphine Batho, ministre de l’Environnement, a annoncé mercredi 38 mesures dans le cadre d’un « plan d’urgence pour la qualité de l’air ».

« Les moteurs diesel, notamment ceux produits jusqu’en 2011, demeurent les premiers contributeurs de particules fines et sont majoritairement présents dans notre parc automobile suite à une politique fiscale incitative », écrit le député.

« Ils sont en grande partie responsables de milliers de morts prématurées chaque année et favorisent de nombreuses pathologies comme les cancers et les troubles respiratoires. Récemment, ses conséquences sur le poids des nouveau-nés ont mêmes été démontrées », poursuit-il.

« Incontestablement, la fin du diesel est un impératif de santé publique et cette dernière ne peut constituer la variable d’ajustement des politiques de transports ».

« En tant qu’élu parisien, j’ai demandé depuis plusieurs mois à ce que des mesures fortes soient prises pour réduire la place de la voiture à Paris », rappelle le maire-adjoint chargé de la Santé. « J’ai proposé l’interdiction du diesel et le versement d’aides financières pour accompagner la transition ».

« Il faut en finir avec les flottes de véhicules diesel et franchir enfin le pas vers la ville durable et l’éco-mobilité », ajoute M. Le Guen, spécialiste de santé publique et d’économie de la santé.

© AFP

Media Query: