Greenpeace proteste à Paris contre une vaste opération de déforestation au Cameroun

Publié le : Last updated:

Greenpeace proteste à Paris contre une vaste opération de déforestation au Cameroun

Action de Greenpeace contre la déforestation au Cameroun, le 2 février 2013 à Paris © AFP Loic Venance

PARIS – (AFP) – La branche française de Greenpeace a organisé samedi à Paris une opération de soutien aux opposants camerounais à une vaste opération de déforestation destinée à installer une plantation de palmiers à huile par une compagnie américaine.

Place du Palais Royal, devant le Conseil d’Etat, Greenpeace a notamment installé des branches d’arbre et des souches, symbolisant la destruction de la forêt avec trois affiches sur fond jaune dénonçant l’opération Herakles Farms.

Greenpeace entendait dénoncer le « scandaleux projet de plantation de palmiers à huile menée en toute impunité par la compagnie américaine Herakles Farms dans la région Sud-Ouest du Cameroun ».

« Le projet d’Herakles Farms, c’est une plantation de palmiers à huile sur plus de 70.000 hectares de forêts que la compagnie à commencé à raser, des milliers de personnes qui vont perdre leur terre, un contrat de 99 ans avec seulement 1 dollar par an et par hectare de +loyer+, tous les droits accordés à la compagnie dans sa plantation, une zone très réputée pour sa biodiversité et de nombreuses espèces menacées, etc.. », selon l’ONG.

Pour Frédéric Amiel, chargé de campagne forêts pour Greenpeace France, « la terre, les forêts et les populations de la région sont littéralement à la merci de la compagnie », américaine. « Les villageois et la société civile se mobilisent contre Herakles mais ils n’ont droit qu’à intimidations, répression, voire emprisonnement. Il faut absolument briser le silence et soutenir les opposants isolés », a-t-il estimé.

© AFP

Media Query: