La disparition de la mangrove menace les tigres du Bengale

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

La disparition de la mangrove menace les tigres du Bengale

Inde, Sundarbans : un tigre du Bengle portant un collier émetteur marche dans la rivière après avoir été relâché par des chercheurs dans les Sundarbans à 130 kilomètres au sud de Kolkata en février 2010. © AFP PHOTO/Deshakalyan CHOWDHURY

Le recule de la plus grande forêt de mangrove au monde, dans les Sundarbans, entre le Bangladesh et l’Inde, menace directement la survie des 500 deniers tigres du Bengale qui y habitent. Selon le Zoo de Londres, ce serait plus de 70% de la mangrove qui serait concernée, le rythme de l’érosion pouvant atteindre 200 mètres par an dans certaines parties de la région. Selon Natalie Pettorelli, co-auteur du rapport, « si ce rythme continue, la mangrove pourrait en partie disparaître d’ici 50 ans ». Et de continuer « du côté indien des Sundarbans, l’île qui s’étend dans la baie du Bengale pourrait disparaître complètement d’ici 20 ans ». Les causes de ce recul sont l’augmentation du nombre de tempêtes et de phénomènes climatiques extrêmes, l’augmentation du niveau de la mer et de la salinité ainsi que les pressions anthropomorphiques, qui augmentent la vulnérabilité de la mangrove.

Selon le Guardian, les Sundarbans sont un des seuls lieux restant au monde capable de fournir un habitat pour des centaines de tigres.

Media Query: