Scandale de la viande de cheval en Grande-Bretagne

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Scandale de la viande de cheval en Grande Bretagne

France, Paris : Un boucher prépare une viande de cheval dans une boucherie chevaline de Paris en janvier 2007. Le premier ministre David Cameron a exprimé ses inquiétudes quant à la découverte de viande d’origine chevaline dans des steaks étiquetés d’origines ovine vendus dans des grands supermarchés du pays. Alors que la viande de cheval est commune en Asie, Chine, Amérique latine et dans certaines régions de l’Europe, elle est considérée comme tabou par les consommateurs Anglais et Irlandais. © AFP PHOTO/CHRISTOPHE SIMON

Des images volées montrant la maltraitance faites aux animaux dans un abattoir en Grande Bretagne alimente la polémique sur la viande de cheval dans le pays.

Les images tournées dans un abattoir près de Nantwich dans le Cheshire par la chaîne d’information Sky News ont créé le scandale en Grande Bretagne, une semaine après seulement que la Food Safety Authority a révélé la présence de viande de cheval dans des steaks hachés d’origines bovine dans plusieurs supermarchés du pays. Ces images montrent des équidés se faire taper dessus à coup de barre de fer et être enfermés à plusieurs dans les stabulations d’abattage alors que cette pratique est interdite par la législation européenne. Selon le Telegraph, les images montrent même un animal se réveillant après avoir été « abattu ».

La Food Standard Agency a immédiatement retiré leur licence d’abattage aux personnes incriminées par le film. Pour l’agence, « la préoccupation la plus importante concerne le nombre d’animaux tués en même temps. Des études ont en effet montrées que cette pratique pouvait leur causer un stress très important».

L’abattoir mis en cause affirme avoir mis à pied les personnes responsables mais se défend auprès de Sky News en notant « qu’il est parfois très difficile de séparer des poneys ou chevaux qui avaient l’habitude de vivre ensemble ». Selon eux, « garder ces animaux ensemble réduirait le stress qu’une séparation pourrait causer ». Et d’assurer que la viande produite par l’abattoir n’est pas concernée par le récent scandale en Grande-Bretagne.

Media Query: