L’Europe demande votre avis sur l’agriculture biologique

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

LÂ’Europe demande votre avis sur lÂ’agriculture biologique

Photo prise le 29 février 2012 à Saint-Vite, de produits dérivés provenant de l’exploitation du pépinièriste et arboriculteur Benoit Escande. C’est avec Juliet’, une variété de pomme qu’il a lui-même sorti de l’oubli, que Benoît Escande a réussi en 2005 sa diversification pour une entrée payante sur le marché de l’agriculture biologique. Résistante naturellement à beaucoup de maladies, goûteuse, facile à produire mais légèrement plus disgracieuse que ses voisines d’étals de supermarchés calibrées, Juliet, parfois un peu aplatie ou cabossée, est aujourd’hui « la seule pomme produite exclusivement en agriculture biologique dans le monde », selon son promoteur.© AFP PHOTO JEAN-PIERRE MULLER

La Commission européenne a lancé une enquête en ligne afin d’interroger les citoyens européens sur l’agriculture biologique. Ce questionnaire intitulé, Réexamen de la législation et du plan d’action de l’UE enmatière d’agriculture biologique, fait suite à un rapport rendu à la Commission en mai 2012 sur la législation concernant les produits biologiques et devrait servir à orienter les décisions pour élaborer la mise à jour de la réglementation. Les citoyens sont donc invités à répondre en ligne, à cette adresse http://ec.europa.eu/yourvoice/ipm/forms/dispatch?form=orgagric2013&lang=fr, du 15 janvier au 10 avril 2013. Il faut compter une vingtaine de minutes pour remplir le questionnaire – il comporte des questions relatives aux labels, aux pesticides, aux OGM, aux intrants, au bien-être animal, à l’orientation des fonds destinés aux recherches agronomiques et aux prix.

A l’heure actuelle, le bio représente 5 % des cultures dans l’Union européenne. « Aujourd’hui, les consommateurs prêtent de plus en plus attention à la manière dont l’alimentation est produite. Le moment s’avère donc propice pour souligner notre engagement dans les meilleures standards pour le bio et revoir nos règles pour encourager au développement du bio. Cette consultation est une grande opportunité pour les citoyens d’être impliqués dans la préparation du futur de l’agriculture biologique », déclare le commissaire pour l’agriculture et le développement rural Dacian Ciolo?. Les résultats de cette consultation sont attendus pour la fin 2013.

Pour répondre à la consultation –> http://ec.europa.eu/yourvoice/ipm/forms/dispatch?form=orgagric2013&lang=fr

Media Query: