La déforestation altère la biodiversité microbienne

Publié le : Last updated:

deforestation amazonie

Déforestation en Amazonie © Lunae Parracho / AFP

La déforestation de l’Amazonie a aussi des effets sur la biodiversité microbienne, telle est la conclusion d’une étude scientifique qui estime que la disparition des forêts conduits à des changements dans la composition des micro-organismes du sol. « Nous savons depuis longtemps que la transformation de la forêt tropicale humide en terres agricoles s’accompagne d’une perte de biodiversité pour les végétaux et les animaux. Désormais, nous savons aussi que les communautés microbiennes souffrent d’importantes pertes, or elles jouent un rôle important dans l’écosystème », résume Jorge Rodrigues, biologiste de l’Université du Texas qui a pris part à cette étude conduite durant 4 ans sur 100 km2 de forêts amazoniennes défrichées pour laisser place à des pâturages. Le nombre de micro-organismes issus du milieu forestier s’atténue une fois que les terres sont devenues agricoles. Le changement dans les sols entraine une homogénéisation des communautés bactériennes. Ainsi, même si le nombre de bactérie augmente dans les pâturages, ces dernières sont moins variées et sont moins reliées les unes aux autres, rapporte le site Science Daily le 24 décembre. Les micro-organismes jouent un rôle vital pour les sols en participant à son entretien, au recyclage des nutriments, à la neutralisation des polluants ou au traitement des eaux.

Media Query: