L’infertilité n’augmente pas chez les femmes

Publié le : Last updated:

L'infertilité n'augmente pas

Une maternité de Manille, Philippines. D’après le gouvernement, un tiers des naissances ne sont ni désirées ni prévues par les couples. Les mouvements religieux s’opposent au développement de la contraception. © AFP PHOTO/TED ALJIBE

Ces 20 dernières années, le taux d’infertilité observé chez les femmes du monde entier demeure constant. Près de 1,9 % des femmes âgées de plus de 20 ans sont infertiles (infertilité primaire) et 10,5 % des femmes ayant eu un enfant seront incapables de donner naissance à un second bébé (infertilité secondaire). Ces taux de stérilité sont restés les mêmes entre 1990 et 2010, selon une étude conduite par Gretchen Stevens de l’Organisation mondiale de la santé à partir de 277 enquêtes nationales de santé. Ainsi, le taux d’infertilité primaire a diminué de 0,1 % au niveau mondial avec une forte baisse en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne tandis que le taux d’infertilité secondaire a connu une hausse de 0,4 %, rapporte le site . Au total, la stérilité concerne 48,5 millions de couples dans le monde. « Indépendamment de la croissance de la population et de la réduction du nombre d’enfants désirés, nous avons trouvé très peu de preuves d’un changement dans la stérilité au niveau mondial sur ces 2 décennies, à l’exception des régions de l’Afrique subsaharienne et de l’Asie du sud », concluent les auteurs de l’étude.

Media Query: