L’Afrique du Sud et le Vietnam s’accordent pour la protection des rhinocéros

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

L’Afrique du Sud et le Vietnam s’accordent pour la protection des rhinocéros

Afrique du Sud, Wolmaransstad : un rhinocéros sans corne dans la réserve de chasse de Bona Bona en Aout 2012, 200 km au sud est de Johannesbourg. L’Afrique du Sud a vécu une très forte augmentation du braconnage au cours de ces dernières années pour faire face à une plus forte demande du trafic illégal de cornes. L’année dernière, les braconniers ont tués 448 rhinocéros, en croissance par rapport au 333 tués en 2010 pour seulement 13 en 2007. Les cornes de l’animal sont coupées pour être introduit illégalement sur le marché noir en Asie, utilisée pour ses pseudo propriétés curatrices. © AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN

Des diplomates vietnamien et sud-africain ont signé ce lundi un moratoire sur la protection des rhinocéros, le Vietnam s’engageant en faveur de l’arrêt du trafic de cornes de rhinocéros sur son territoire.

Le département des Affaires Environnementales d’Afrique du Sud a annoncé ce lundi avoir signé ce moratoire avec les autorités vietnamiennes. Selon BBC News, le département affirme que l’accord inclus des clauses sur la conservation et la protection de l’espèce en plus d’un renforcement des lois et d’un partage de connaissance entre les deux nations.

L’annonce de cet accord intervient alors que WWF Afrique vient de publier ses dernières statistiques sur le braconnage de rhinocéros en Afrique, avec plus de 600 animaux tués cette année. Le Vietnam est la première destination des cornes de rhinocéros issues du braconnage – une corne qui peut, dans ce pays, prendre plus de valeur que la cocaïne.

Media Query: