Les apiculteurs rassurés par le rejet du pourvoi sur le pesticide Cruiser

Publié le : Last updated:

Les apiculteurs rassurés par le rejet du pourvoi sur le pesticide Cruiser

Des abeilles à Colomiers, dans le sud-ouest de la France le 1er juin 2012 © AFP/Archives Remy Gabalda

PARIS – (AFP) – L’Union nationale de l’apiculture française (Unaf) a salué jeudi la décision du Conseil d’Etat qui a rejeté le pourvoi de la société Syngenta sur l’interdiction définitive du pesticide Cruiser OSR par le gouvernement.

« Après un premier échec en référé fin juillet au tribunal administratif de Versailles, la société agrochimique a tenté en vain de convaincre le Conseil d’Etat que la décision ministérielle de retrait serait illégale et préjudiciable à l’agriculture », indique l’Unaf dans un communiqué.

Le Conseil d’Etat a refusé le pourvoi le 21 novembre, précise l’Unaf pour qui le « retrait du Cruiser OSR sur le colza (…) est une mesure de sauvegarde courageuse et indispensable mais non encore suffisante ».

Pour Olivier Belval, président de l’Unaf, « cette décision du Conseil d’Etat est un succès pour l’apiculture française, elle permet au ministère de l’Agriculture d’aller jusqu’au bout en prononçant le retrait du Cruiser sur le maïs ».

Le gouvernement a annoncé fin juin l’interdiction définitive du Cruiser OSR, un pesticide utilisé pour le colza, dont plusieurs études ont confirmé les effets néfastes sur les abeilles.

L’interdiction, entrée immédiatement en vigueur, concerne exclusivement le Cruiser OSR utilisé pour le colza en enrobage de la semence, et pas le Cruiser 350 utilisé sur le maïs.

© AFP

Media Query: