Stockage CO2: décision le 20 décembre sur le projet français Ulcos

Publié le : Last updated:

Les hauts fournaux de Florange, site d'ArcelorMittal, dans la commune d'Hayange, le 30 novembre 2012 © AFP Jean-Christophe Verhaegen

Les hauts fournaux de Florange, site d’ArcelorMittal, dans la commune d’Hayange, le 30 novembre 2012 © AFP Jean-Christophe Verhaegen

BRUXELLES – (AFP) – Une décision finale sur le projet Ulcos pour le captage et le stockage du CO2 sur des sites sidérurgiques, dont celui de Florange d’ArcelorMittal, sera prise le 20 décembre après un examen le 13 décembre par des représentants des Etats membres, a annoncé dimanche à l’AFP une source européenne proche du dossier.

Le décision finale de la Commission européenne interviendra une semaine après avoir une discussion sur le projet au sein du Comité Changement Climatique le 13 décembre, a-t-on ajouté de même source.

La ministre française de l’Ecologie Delphine Batho avait déclaré dimanche lors du « Grand rendez-vous » d’Europe1/Aujourd’hui en France/iTélé Elle » que ce projet européen était « un bon projet » et qu’il serait examiné le 13 décembre.

Ulcos, projet pilote de captage et de stockage du CO2 porté par un consortium de 48 entreprises de l’UE, doit être mis en oeuvre sur des hauts-fourneaux, notamment ceux d’ArcelorMittal à Florange (nord-est de la France), actuellement à l’arrêt.

Le principe de ce programme est de monétiser 300 millions de tonnes de quotas de CO2 prélevés sur une réserve destinée aux nouvelles entreprises dans le système d’échange de quotas instaurés par l’UE pour réduire ses émissions de gaz a effet de serre.

Le programme NER300 co-finance les projets pour 50% de leur coût, le reste étant assuré par les investisseurs privés ou les Etats.

© AFP

Media Query: