Impunité quasi-totale pour les pollueurs en mer du Nord

Publié le : Last updated:

Impunité quasi-totale pour les pollueurs en mer du Nord

Plate-forme offshore Total Oil Marine, gisement d’Alwyn North, Mer du Nord, Écosse (N 59°00’ – E 1°00’).

Alors que 4123 marées noires ont été comptabilisées en mer du Nord depuis 2000, seules 7 d’entre elles ont donné lieu à des amendes pour les entreprises responsables. Au total, entre 2000 et 2011, de telles infractions ont été punies par 74 000 livres (soit 90 000 euros environ) d’amendes, calcule le Guardian le 25 octobre, après une demande d’information auprès du Département de l’énergie et du changement climatique britannique. Et cela, alors que de nouveaux permis de forage viennent d’être accordés en mer du Nord.

Selon les données obtenues par le journal britannique, près de 1226 tonnes de pétroles ont été déversées en mer du Nord entre 2000 et 2011, mais aucune amende n’a dépassé les 20 000 livres sterling. Et seuls BP et Total ont payé de telles sommes. Le premier pour une fuite de 28 tonnes de diesel depuis une plateforme en 2002 et le second pour le déversement de 6 tonnes de diesel en 2003 lors d’un transfert d’une plateforme à un pétrolier. Durant la même période, la plus petite amende infligée a été de 200 livres pour une pollution d’une vingtaine de tonnes de pétrole brut. Un porte-parole du département de l’énergie explique : « Il y a de nombreuses possibilités d’actions disponibles, les actions en justice sont réservées aux cas les plus sérieux. Les procédures légales se sont avérées nécessaires en de rares occasions et et c’est au tribunal de décider du niveau des amendes. »

Media Query: