Pour 2013, Séoul double ses objectifs de réduction des gaz à effet de serre

Publié le : Last updated:

Pour 2013, Séoul double ses objectifs de réduction des gaz à effet de serre

Un drapeau sud-coréen © AFP/Archives Kim Jae-Hwan

SEOUL (AFP) – (AFP) – La Corée du Sud a doublé lundi ses objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre en 2013, deux ans avant l’établissement en 2015 d’un marché national permettant aux entreprises d’acheter ou de vendre leurs quotas en fonction de leurs besoins.

Le pays veut réduire les gaz à effet de serre de 17,2 millions de tonnes en 2013, contre un objectif de 8 millions en 2012, a indiqué le ministère de l’Economie.

L’objectif 2013 correspond à 3% du total attendu des émissions pour l’année et s’adresse aux 377 grands groupes producteurs de ces gaz, au sein de la quatrième économie d’Asie, dont les émissions ont doublé au cours des derniers 20 ans, à près de 600 millions de tonnes par an.

Les émetteurs estiment que des objectifs ambitieux réduiront leurs marges et accroîtront les risques de licenciements, mais le gouvernement a indiqué avoir pris en compte « ces inquiétudes (…) lorsqu’il a fixé ses objectifs de réduction », selon un communiqué du ministère.

Ces objectifs permettront même de renforcer la compétitivité des principaux émetteurs, avant la mise en oeuvre du marché national d’échange de droits d’émissions de gaz à effet de serre en 2015, selon le gouvernement.

Ce système, qui permet aux entreprises de vendre ou d’acheter des quotas selon leurs besoins, a été approuvé en mai à la quasi unanimité par le parlement sud-coréen.

Le système d’échange de droits sera plafonné à 125.000 tonnes pour les entreprises les plus polluantes. Celles-ci devront s’acquitter de pénalités équivalant à trois fois le prix des droits sur le marché, avec toutefois un plafond de 100.000 wons (67 euros) par tonne.

Selon l’ONG américaine Environmental Defense Fund (EDF), ce mécanisme, inspiré du système chinois qui verra le jour en 2015, couvrira environ 60% des émissions sud-coréennes. Il devrait remettre le pays sur les rails pour remplir son objectif de réduire ses émissions de 30% à l’horizon 2020.

En 2009 au sommet de Copenhague, Séoul s’était engagé à réduire de 4% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020 par rapport à leurs niveaux de 2005.

© AFP

Media Query: