Des volontaires pour garder les troupeaux de moutons face aux loups en Idaho

Publié le : Last updated:

Des volontaires pour garder les troupeaux de moutons face aux loups en Idaho

Des loups dans le sanctuaire pour animaux sauvages de Keenesburg aux Etats-Unis © John Moore/Getty Images/AFP

Tandis que les habitants de l’Idaho s’apprêtent à voter par référendum un amendement pour faire de la chasse aux loups le seul moyen d’en réguler les populations, des militants écologistes développent depuis 4 ans des moyens alternatifs pour éloigner les loups des troupeaux en Idaho. Ainsi sur plus de 3000 km2, des volontaires de l’association Defenders of Wildlife en collaboration avec le service des forêts de l’Idaho bivouaquent à proximité des troupeaux, effrayent les loups grâce à des pistolets d’alarme ou des lumières, ou encore déploient des fils barbelés portatifs pour protéger les troupeaux. « Notre programme est prévu pour maintenir les troupeaux en vie », explique Patrick Graham, qui travaille sur le terrain pour Defenders of Wildlife et a été confronté aux loups : « c’était un moment intense. J’étais effrayé et nerveux à l’idée qu’il s’étaient peut-être habitués aux méthodes non létales que nous employions pour les éloigner. Mais une vingtaine de minutes plus tard, j’entendais le loup hurler au loin ». Réintroduits dans les années 1990, les loups, alors classés espèce en danger au niveau fédéral, ont proliféré. A tel point qu’ils ont perdu ce statut ; l’Etat de l’Idaho a ainsi regagné sa compétence sur la gestion de la population et on en comptait, 746 dans cet Etat, rapporte le New York Times. L’Etat a autorisé l’abattage de 255 loups sur la dernière saison de chasse, entre 2011 et 2012.

Media Query: