Le bilan carbone de la future coupe du monde de football au Brésil

Publié le : Last updated:

Le bilan carbone de la future coupe du monde de football au Brésil

Le stade national de Brasilia en cours de construction en octobre 2012 © HO/AFP

Les émissions de gaz à effet de serre du futur mondial de football au Brésil en 2014 ont été évaluées à plus de 11 millions de tonnes de dioxyde de carbone. C’est le résultat d’une estimation qui prend en compte la construction et la rénovation des infrastructures, les déplacements et la compétition. « Pour compenser de telles quantités de gaz à effet de serre, il serait nécessaire de planter 46 946 hectares de forêts, soit l’équivalent de 34,5% du Pantanal, la plus grande zone humide tropicale d’Amérique du Sud », écrit le site Tierramerica le 8 octobre.

Media Query: