L’Uruguay veut lutter contre la junk food à l’école

Publié le : Last updated:

L’Uruguay veut interdire la junk food à l’école pour lutter contre l’obésité

Une école en Uruguay © PANTA ASTIAZARAN / AFP

Tandis qu’un quart des enfants sont concernés par des problèmes de surpoids et d’obésité, les autorités uruguayennes prennent des mesures afin d’améliorer la nutrition. En septembre, la chambre des députés a voté une loi qui interdit la promotion des aliments trop sucrés et trop salés dans les écoles, ce texte doit encore être adopté par le Sénat. Dans ce pays, la plupart des écoles ne disposent pas de cantine et, en conséquence, les enfants apportent à l’école des chips ou des gâteaux, écrit le site Tierramerica le 8 octobre. Le gouvernement a cependant mis en place des programmes d’assistance qui fournit de la nourriture aux deux tiers des élèves des écoles publiques. Selon le député et médecin Javier García, : « 70 % des décès en Uruguay sont dus à des maladies chroniques non-transmissibles c’est-à-dire des maladies cardiovasculaires et des cancers, dans lesquels de mauvaises habitudes alimentaires jouent un rôle important ».

Media Query: