Un hippopotame dans mon salon

Publié le : Last updated:

Au Nigéria, crocodiles et hippopotames s’invitent dans les maisons après de grosses inondations

Naivasha, Kenya : Un hippopotame près des flamants nains du lac Oloidien près de Naivasha en mai 2012. Les flamants nains sont présents en abondance dans la région la plus sèche du pays après que des fortes pluies aient altéré la salinité de nombreux lacs les rendant plus pauvres en phytoplancton dont les flamants se nourrissent, les forçant à voler vers des régions plus sèches. © AFP / Carl de Souza

Les habitants de l’état de Benue au centre du Nigéria sont priés de ne pas retourner chez eux pour le moment, crocodiles, serpents et hippopotames ayant élu domicile dans les maisons après les fortes inondations qui ont touché la région.

BBC News rapporte que des centaines de personnes sont décédées au cours de ces inondations et que des centaines de milliers d’autres ont été déplacés. Les animaux ont été transportés le long des fleuves engorgés et ont maintenant élu domicile dans les maisons vides des habitants de la région.

Pour Wuesse Jirake, résident de l’état de Benue, le problème est de taille. Un hippopotame a élu domicile dans son salon. « J’espère que lorsqu’il sera fatigué il repartira. S’il y a une autre solution pour gérer le problème, les autorités doivent s’y mettre parce que là c’est au-dessus de mes forces ».

Des situations similaires ont été rapportées dans les villes de Markudi, Agatu, Logo et Adoka. Pour Abdussalam Muhammad, coordinateur de l’Agence National du Management des Urgences au Nigeria, « la situation n’est pas assez sûre pour permettre aux gens de retourner chez eux à cause de la présence d’animaux dangereux. Les habitants de la région mettraient leur vie en danger en retournant dans leur maison en présence des animaux ».

Media Query: