Fuite toxique en Biélorussie

Publié le : Last updated:

Fuite toxique en Biélorussie

Kenya, Mombasa: un travailleur d’une agence de consultation environnementale neutralise l’acide toxique écoulé d’un container dans le bidonville de Kalahari à Mombasa le 13 mars 2008.

Environs 640 tonnes de pesticides ont été exhumées en Biélorussie (ou Bélarus), près du village de Savichi, dans une forêt dont le sol a été contaminé par ces produits toxiques qui s’écoulaient depuis des containers défectueux. Un employé du ministère biélorusse des Situations d’urgences a été dépêché sur le site d’enfouissement afin d’organiser le transvasement des pesticides dans de nouveaux barils qui partiront vers l’Allemagne où, rapporte Le Monde, ils pourront être traités et recyclés.

Parmi ces pesticides, du DDT : un polluant organique persistant. La divulgation de l’impact écologique de ce produit, en 1962, par Rachel Carson, dans son ouvrage Silent Spring, joua un rôle si important dans la création du mouvement écologiste que le philosophe Arne Naess a pu affirmer : « Ce n’est pas moi, c’est Rachel Carson qui a inventé l’écologie profonde ».

Pour davantage d’informations sur les stockages de pesticides « obsolètes » et toxiques dans les pays de l’Europe de l’Est, voir le portrait d’Olga Speranskaya.

Media Query: