Vivre ensemble : l’avenir au feminin

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Des soldates répètent en vue d’un défilé militaire, Chine. © AFP PHOTO / STR

Il « manque » actuellement près de 100 millions de jeunes filles en Asie, alertait il y a déjà plusieurs années Amartya Sen, prix Nobel. En Chine, en Inde, au Pakistan, des nouvelles-nées sont mal soignées, tuées, ou les fœtus sont avortés parce l’arrivée d’une fille signifie une bouche de plus à nourrir et surtout une dot à constituer. En Inde, sur les 60 millions d’avortements annuels, 90% le seraient de fœtus féminins.

Partout, des femmes sont victimes de trafic humain et de viols. Même en France, 654 000 femmes ont déclaré avoir subi des violences physiques ou sexuelles en 2009 et 140 femmes ont été tuées par leur conjoint… L’éducation des plus jeunes continue de leur échoir, ainsi que les tâches ménagères.

L’un des enjeux majeur de ce siècle est donc de donner à chacune des femmes de cette planète des droits égaux, un statut juste, une dignité, bref : sa part du monde.

Améliorer l’éducation des femmes, c’est leur donner les moyens de se sortir de leur situation. C’est leur permettre de développer les capacités qui leur permettront de trouver un travail, des revenus, un autre rapport à la société. D’aspirer à un autre destin.

Mais cela ne suffira pas. Il faudra qu’elles s’organisent pour transformer la société. Droit de vote, fin des codes patriarcaux de la famille, possibilité de maîtriser leur fécondité et d’avorter, accession à des postes de responsabilités au sein des entreprises et même au sommet du pouvoir politique. Tous ces droits ont été conquis en Occident par les femmes au cours du XXe siècle, même s’ils ne sont encore valables que pour une minorité.

Le chemin parcouru est immense, et a été porté en France par des femmes comme Olympe de Gouge qui a écrit en 1791 La déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, ou plus récemment, Simone de Beauvoir et Elisabeth Badinter, pour ne citer qu’elles.

Dans le Sud, le chemin à parcourir est plus important encore, mais Dilma Roussef au Brésil, Michelle Bachelet au Chili ou Cristina Fernandez en Argentine, par exemple, en accédant à la tête de leur pays, montrent un exemple que d’autres suivront certainement.

Extrait du livre « Vivre ensemble 7 milliards d’humains » rédigé par la rédaction de GoodPlanet et disponible aux éditions de la Martinière. Soutenez-nous en achetant cet ouvrage.

Media Query: