Le seuil de 400 ppm de CO2 dans l’atmosphère est atteint

Publié le : Last updated:

400 PPM de CO2 dans l’atmosphère

Des manifestants à Copenhague qui appellent à limiter le nombre de PPM de CO2 dans l’air à 350 – octobre 2009 © AFP PHOTO / Jasper Carlberg / Scanpix 2009

Des stations de mesure basées en Arctique ont enregistré, pour la première fois, la présence de plus de 400 particules de dioxyde de carbone par million (ppm) dans l’air. Ces niveaux ont été atteints durant le printemps, rapporte le Christian Science Monitor le 31 mai. Avant l’ère industrielle, ce chiffre était de 275 ; à l’heure actuelle, le niveau mondial atteint 395 ppm. Le seuil des 400 devrait être franchi dans les années à venir. Pour de nombreux chercheurs, 350 particules de dioxyde de carbone par million constitue le seuil à ne pas dépasser pour préserver le climat. Jim Butler, directeur de la surveillance globale au NOAAE (National Oceanic and Atmospheric Administration’s Earth) estime que « cela permet à chacun de se rappeler que nous n’avons pas encore résolu la question et que nous faisons encore face à ce problème ». Dans un email, Al Gore, l’ancien vice-président américain engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique conclut : « des stations ont mesuré des concentrations au-delà de 400 ppm dans l’atmosphère. Cela constitue une preuve supplémentaire que les décideurs mondiaux –à quelques notables exceptions– échouent de façon catastrophique à répondre aux enjeux du changement climatique. L’Histoire ne les comprendra pas ou ne les excusera pas ».

Media Query: