Les éléphants d’Asie entretiennent la biodiversité des forêts asiatiques

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

forêt, biodiversité, éléphant, rhinocéros

Rhinocéroes de Java, Indonésie ©TNUK / WWF / AFP

La disparition des grands herbivores, éléphants et rhinocéros, menace la biodiversité des forêts tropicales du sud-est asiatique. En effet, ces méga-herbivores, participent activement à la dispersion des graines, en particulier celles de grandes tailles. « Les grands herbivores sont les jardiniers des forêts tropicales humides : ils sont vitaux pour la régénération de la forêt et le maintien de la biodiversité », précise Ahimsa Campos-Arceiz de l’université de Nottingham en Malaisie. La grande densité d’arbres et l’absence de vent au cœur de ces forêts rendent difficile la propagation des graines des grands arbres.  » Les plantes ont besoin de gros animaux capables d’ingérer, de transporter et de déféquer ces graines dans de bonnes conditions » sinon ces plantes seront  » incapables de coloniser de nouveaux espaces forestiers« , ajoute Luis Santamaria, co-auteur de l’étude, dans Science Daily. Selon l’IUCN, les éléphants d’Asie sont en « danger d’extinction » alors que les rhinocéros sont « en danger critique » avec seulement 50 rhinocéros de Java et 200 rhinocéros de Sumatra restant.

Media Query: