Forte mobilisation contre le nouveau code forestier brésilien

Publié le : Last updated:

brazil, forest

Manifestation dans les rues de Sao Paulo le 5 mai 2012 © YASUYOSHI CHIBA / AFP

Plus de 1,5 millions de personnes, en Europe, aux Etats-Unis et au Brésil ont signé une pétition invitant la présidente du Brésil, Dilma Rousseff à mettre son veto sur le projet d’un nouveau code forestier brésilien. La nouvelle loi pourrait, selon les associations environnementales, détruire 220 000 km2 de forêts amazoniennes, rapporte The Guardian. « Près de 80% des Brésiliens désirent que ce projet de loi soit abandonné et jusqu’ici plus de 1 million de personnes à travers le monde poussent la présidente Rousseff à faire son choix : signer la condamnation à mort de l’Amazonie ou protéger le poumon de la planète et devenir un héros public », a déclaré Ricken Patel, directeur de Avaaz. Le nouveau code forestier donnerait l’amnistie aux propriétaires foncier qui ont déjà défriché illégalement et leur permettrait de s’attaquer à de nouvelles zones. « La présidente se trouve à un moment déterminant pour sa présidence », a déclaré Kumi Naidoo, directeur de Greenpeace International. Sous pression des courriels des militants et au moment des préparatifs du Sommet de la Terre Rio+20 qui se déroulera le mois prochain, la présidente a jusqu’au 25 mai pour exercer son droit de veto.

Media Query: