La poussée démographique pompe les zones humides

Publié le : Last updated:

 La poussée démographique pompe les zones humides

Etendue des surfaces inondées, en moyenne sur l’année, estimée par satellites, entre 1993 et 2007 (CNRS) © Fabrice Papa

Sur l’ensemble du globe, l’étendue des zones humides a diminué de 6% en quinze ans. C’est ce que montre une étude menée conjointement par le CNRS et l’IRD publiée dans la revue Geophysical Research Letters.

Pour la première fois, les zones humides et leur dynamique temporelle ont été cartographiées à l’échelle du Globe, sur une longue période : entre 1993 et 2007. Les premières conclusions de cette étude montrent que les régions tropicales et subtropicales sont parmi les plus affectées. Mais ce n’est pas tout puisque les zones humides les plus touchées par une diminution de leurs étendues se situent aussi là où sont dénombrées les plus fortes hausses de population des deux dernières décennies.

Bien que ne recouvrant que 5% des terres émergées sur l’ensemble du globe, les zones humides jouent un rôle majeur dans les activités humaines, la biodiversité, le climat et le cycle de l’eau.

Media Query: