L’essor des gaz de schiste aux Etats-Unis contribue à l’augmentation du torchage du gaz au niveau mondial

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

L’essor des gaz de schiste aux Etats-Unis contribue à l’augmentation du torchage du gaz au niveau mondial

Torchère dans le site pétrolier de Obagi, Rivers, Nigeria (5°14’ N – 6°37’E). © Yann Arthus-Bertrand

En 2011, les quantités de gaz torchés ont augmenté de 2 000 000 000 m3 niveau mondial. Pour la première fois depuis 3 ans, ces volumes ont augmenté et cela résulte de l’exploitation des gaz de schiste aux Etats-Unis. L’exploration et l’exploitation des gaz de schiste dans le Dakota du Nord font ainsi entrer les Etats-Unis dans les 10 premiers pays qui pratiquent le torchage, aux côtés du Nigeria, de l’Irak et de la Russie. « La difficulté posée par le Dakota du Nord provient du fait que l’exploration initiale et l’exploitation des gaz de schiste dans cette région se poursuivent. Elles nécessitent souvent de torcher du gaz lors des étapes initiales », explique une source du Reuters le 5 mai. Torcher le gaz consiste à brûler les gaz qui ne sont pas exploités commercialement lors d’un forage ou durant les phases d’exploration. Les quantités de gaz torchées représentent annuellement un peu plus que ce que la Grande-Bretagne consomme en gaz et sont équivalentes à ce que la Norvège produit. Le torchage du gaz est responsable de l’émission de 300 millions de tonnes de CO2, l’équivalent de ce que rejettent 70 millions de voitures durant une année.

Media Query: