La tortue du désert freine les projets de grandes fermes solaires aux Etats-Unis

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

La tortue du désert freine les projets de grandes fermes solaires aux Etats-Unis

Des panneaux solaires dans le désert près de Los Angeles © AFP PHOTO / ROBYN BECK AFP PHOTO / ROBYN BECK

La tortue du désert, une espèce menacée, pourrait mettre un frein au développement de grands projets d’énergie solaire dans les déserts états-uniens. En effet, cette espèce (Gopherus agassizii) vit dans les déserts où de nombreux projets d’installations photovoltaïques sont prévus. En 2010, BrightSource qui construit une ferme de panneaux solaires, a ainsi trouvé 166 tortues du désert sur le site, dans le désert Mojave en Californie, où elle prévoyait d’implanter ses panneaux. « Le gouvernement américain a gelé durant deux mois le projet de ferme solaire. Le gouvernement accepte la poursuite du projet à condition que tortues sont déplacées. L’entreprise a donc embauché 160 biologistes afin qu’ils capturent et déplacent toutes les tortues qu’ils ont pu récupérer sur le site. En attendant d’être relâchées, elles sont maintenus en captivité et surveillées », rapporte le New Scientist. Cette opération a déjà coûté 56 millions de dollars et retardé le projet de construction de la ferme de panneaux solaires, qui doit disposer d’une puissance de 370 megawatts Et cet exemple n’est pas le seul. Les mouvements écologistes américains sont partagés entre l’intérêt de développer des énergies alternatives propres et la protection de la tortue du désert et de son milieu.

Media Query: